Vous préférez végétarisme ou végétalisme?

Les végétariens et végétaliens se réunissent sous un même principe : refuser la consommation d’alimentation animale. Ce refus trouve des causes diverses : choix de santé, opposition à l’exploitation des animaux, religion, etc. Cependant, végétariens et végétaliens ne se rejoignent pas au sujet des produits à base d’exploitation animale, comme l’œuf, le fromage, le lait ou encore le miel. En effet, les premiers les intègrent dans leur alimentation, alors que les seconds préfèrent les exclure.
Découvrons ensemble ces deux principes qui s’apparentent davantage à un mode de vie qu’à un régime alimentaire.

Le végétalisme, un acte militant?

Le fromage, le lait, l'œuf ou le miel... Ces produits sont issus de l'exploitation animale. Ils ne seront pas mangés par les végétaliens. Végétarisme et végétalisme ont de beaux jours devant eux. Plus des modes de vie que des régimes alimentaires, il existe cependant dans chaque catégorie différentes visions de l'alimentation. Chez les végétariens ont exclu les viandes, les poissons et les crustacés. La suppression de la viande apparait parfois uniquement dans le cadre d'un régime. D'autres fois, c'est plus radical, les végétariens se veulent défenseurs actifs de la cause animale. Certains, plus modérés, ont supprimé la viande juste pour lutter contre les troubles cardio-vasculaires, l'hypertension artérielle ou le diabète. Souvent la consommation de viande correspond à un mode alimentaire trop riche par rapport aux besoins nutritionnels du corps. Les végétaliens excluent, eux, toute alimentation provenant de l'exploitation animale. Ils sont plus stricts, mais doivent faire plus attention aux carences alimentaires. Ils remplacent, par exemple, les protéines animales par des protéines végétales comme celles issues du soja. Sans carences, ce régime est très bon contre les maladies cardiaques, contre un taux trop élevé de cholestérol et pour un poids plus contrôlé et équilibré. Selon de nombreux chercheurs, l'agriculture et notamment la production alimentaire, surtout celle qui provient de l'élevage, est la principale cause du réchauffement de la planète.

soja plat végétarien

Les trucs des végétaliens

L'apport en nutriments se fera avec les légumineuses comme les pois, les fèves ou les lentilles, le Tofu, les huiles et les céréales. Un aliment comme les noix peut se rajouter à tous les plats facilement : dans une salade, avec une sauce, dans le pain, un gâteau ou une salade de fruits. Les végétariens puisent les protéines dans les œufs et les produits laitiers. Les plats d'ailleurs peuvent constituer une base intéressante pour puiser des recettes et pratiquer le végétarisme. C'est le cas de ce Shitaké soja, un délice qui plaira à toute la famille. On ne trouve pas non plus de gluten dans ces ingrédients sélectionnés et respectant les règles du végétarisme.

Découpez cinq beaux shitaké frais en lamelles et du Tofu en dés. Faites revenir dans de l'huile d'olive les deux à la poêle avec du persil ciselé et un peu d'ail. Salez avec une pincée de gros sel gris complet. On baisse ensuite le feu pour faire confire tous les ingrédients. Ce petit plat du Jiangsu, province de la ville de Shanghai, se déguste pour un apéro ou une entrée parfumée. Il se sert avec du millet cuit, quelques feuilles de persil plat et un filet de crème de balsamique pour personnaliser l'assiette. Il existe aujourd'hui dans les livres ou sur internet de nombreuses recettes pour les végétaliens et les végétariens. Tout est plus simple aujourd'hui pour passer au végétarisme.

femme végétarienne